Où allons-nous manger ce midi ?

Publié le par 1tempspourelles.over-blog.fr

Je travaille à Paris et j’ai la chance d’avoir des chèques déjeuners pour manger le midi. Donc, c’est restaurant tous les jours, sauf qu’en tant que femmes, mes collègues et moi sommes sans arrêt indécises !

«  On va oùùùùùù ce midi ? »

« T’as réfléchi de l’endroit où on peut aller ? »

« T’as envie de quoi ce midi ? »

« Allez, c’est ton anniversaire, c’est toi qui choisiiiiis ! »

« Bon, j’ai fait italien lundi, jap mardi et indien hier, alors, à vous de choisir ! »

 

Ce jour-là, Steph, Coco et moi décidons de changer de style et d’aller dans un petit endroit assez sympa qui s’appelle Casa Lena. On n’a pas l’habitude d’y aller, mais il paraît que l’ambiance y est cosy, qu’on y mange plutôt bien et finalement les prix ne sont pas beaucoup plus chers qu’ailleurs dans le quartier.

 

Nous nous arrêtons devant la carte et sommes alléchées par tant de choix appétissants. Je bave devant ce petit parmentier de canard, Steph, elle a l’air d’être emballée par ces lentilles au chorizo, Coco se décidera certainement pour une salade de chèvre chaud !

 

« Allez, go, ça m’a vraiment l’air top ! »

 

On entre et sommes accueillies par un jeune serveur pas très avenant au premier abord. Mais ne nous fions pas aux apparences et attendons. ça fait longtemps que je ne suis pas venue, mais il me semble que ce n’était pas lui la dernière fois.

Nous sommes invitées à nous installer, là, juste devant la porte d’entrée au beau milieu de cette petite salle de restaurant. Il n’y a pas grand monde pour le moment.

 

Le serveur nous propose les plats du jour, écrits sur un mini présentoir installé sur la table, avec au dos les différentes formules : entrée + plat ou plat + dessert (12,50 €) ou entrée + plat + dessert (14,50 €).

Où est le prix du plat tout seul ? Il n’y a pas de carte ?

Coco appelle le serveur et lui demande s’il a une carte. Moi, je salive déjà à l’idée de déguster mon parmentier, Steph est bien décidée à prendre les lentilles, Coco prend donc une bonne salade à la carte.

 

Coco appelle le serveur et lui dit que nous avons choisi et que nous sommes un petit peu pressées (GRAAAAAVE erreur !!!).

Il nous répond alors sur un ton de reproche qu’il pensait nous laisser le temps de choisir ! OK très bien, merci ; mais maintenant nous avons choisi, c’est bon. Et le voici reparti pour prendre commande auprès d’une autre table.

 

Finalement, après 5 minutes d’attente, Steph et Coco commandent. Et c’est là, que tout se gâte, jamais, mais alors jamais je n’aurais dû poser les questions suivantes :

 

« - Excusez-moi ! je ne sais pas encore si je prends un plat + un dessert ou seulement un plat. Combien coûte le plat tout seul ?

- alors, comme écrit sur l’écriteau, vous avez le choix entre une entrée + un plat ou un plat + un dessert pour 12 euros 50 ou entrée, plat, dessert pour 14 euros 50.

- oui, j’ai vu, mais je ne sais pas encore si j’aurai encore faim après mon plat, j’aimerais donc savoir si je dois vous dire tout de suite si je prends juste un plat ou un plat et un dessert ?

- ALOOOORS ! vous avez donc le choix entre… ».

Et le voici qui répète consciencieusement son discours… Ici nous ne sommes pas au théâtre, ça a donc tendance à m’agacer légèrement, juste légèrement….

Je l’interromps et lui demande de nouveau si je peux commander uniquement un plat seul et que peut-être après je prendrai un dessert.

 

Tout à coup, le voici qui commence à me dire :

« - bon, écoutez, votre collègue a l’air d’avoir compris, elle !, elle a commandé un plat à la carte, vous avez aussi le choix de commander une formule…. 
- mais enfin, arrêtez de prendre les gens pour des imbéciles, j’ai bien compris, je vous pose une simple question…. » et là, tout à coup, il nous regarde et nous dit :

« - si vous êtes pressées, vous pouvez toujours aller manger au Mac’Do… il y a un Mac’Do, tout prêt d’ici vous savez…. »

 

Bon, OK, il a réussi à m’énerver ! Ni une, ni deux, je prends donc mes cliques et mes claques et me lève pour partir et lui réponds que très bien, je vais y aller au Mac’Do.

Steph et Coco n’ont pas eu l’air de comprendre tout de suite ce qu’il se passait. Lorsqu’elles m’ont vu me lever hors de moi, elles se sont levées à leur tour et ont pris leurs affaires.
Tout aurait simplement pu s’arrêter là, mais il a fallu que nous sortions en toute discrétion Steph a emporté le verre posé sur la table en arrachant son manteau du dos de la chaise.

verre1
Tout à coup, le peu de monde dans ce restaurant (minuscule, ridicule et pas du tout cosy !) s’est retourné vers nous et nous a regardé d’un regard noir (j’en rajoute un peu ? si peu…).

 



Le serveur a tout de même osé nous souhaiter une bonne journée et moi, de lui répondre « moi, non, je ne vous souhaite vraiment pas une bonne journée ! ». Il m’a vraiment fait sortir de mes gonds celui-ci.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article